PROMENADE URBAINE À LA DÉFENSE

DES DALLES ET DES TOURS

© Luc Boegly

Dès le XIXe siècle, la pensée de la ville produit une foule d’idées et de dessins inventifs pour remédier aux embarras de Paris. Dans la lignée des réflexions engagées plus tard par le Mouvement moderne (hiérarchisant circulations piétonnes, automobiles et de transit), la période des Trente Glorieuses inventera « la dalle ». Un urbanisme hors-sol, d’une ampleur inédite qui, associé à une architecture de tours, a été longtemps décrié. Depuis, il a été fertilisé, son échec est relativisé.

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET