SIÈGE WWF : BUREAUX À HAUTE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE AU PRÉ SAINT-GERVAIS

35-37 RUE BAUDIN

Maître d'ouvrage : WWF France
Maître d'œuvre Nem / Niney et Marca Architectes
Programme & certification Réhabilitation lourde d’un immeuble industriel en bureaux et surélévation – certifications hqe excellent / biodiversity / bbc rénovation & neuf
Surface 2 100 m² (shon)
Livraison 2017

© © Sergio Grazia

WWF France, organisation indépendante reconnue de protection de l’environnement, a choisi de faire de son nouveau siège, à son image, un enjeu de réflexion et de démonstration en matière de construction durable. Cela explique le choix d’un bâtiment existant, car réhabiliter. 
En s’implantant dans ce bâtiment industriel du début du XXème siècle, facilement accessible, le WWF France a pour ambition de dynamiser le quartier et participer à la conservation et la transformation écologique du patrimoine du Pré Saint Gervais. Le projet architectural, développé avec les équipes du WWF France et décliné selon les principes de durabilité de la Fondation, s’articule autour de cinq axes forts :

. Une enveloppe bio-climatique, privilégiant innovation, passivité et récupération de l’eau et de l’énergie,
. Un nouveau patio permettant d’apporter de la lumière naturelle dans tout le bâtiment, des transparences, d’organiser les plateaux autour d’un noyau central et de créer un jardin au rez-de-chaussée, 
. Une organisation verticale du bâtiment claire et sobre, axée sur le confort et la qualité d’usages, avec un niveau d’accueil et de rencontre des publics au rez-de-chaussée, des espaces de bureaux ouverts aux étages - privilégiant les espaces de travail partagés et la multiplication de salles de réunion - et sur le toit une surélévation en bois ouverte à tous, abritant un grand espace de convivialité,
. Une toiture terrasse, véritable relais de biodiversité, accueillant potager, compost, plantations permettant les rencontres et les échanges, et la récupération des eaux de pluie, 
. L’utilisation de matériaux naturels, recyclés et biosourcés - comme l’isolant Métisse, le bois lasuré, huilé ou brûlé, la brique existante restaurée, la moquette en fil de pêche recyclé ou le mobilier issu du réemploi – dont l’esthétique noire et blanche s’inspire du célèbre logo du WWF. 

Le projet réalisé est issu d’une réflexion qui montre que grâce à une approche intégrée, portée par des choix sobres, désirables et efficaces, il est possible d’atteindre une qualité architecturale et des performances réelles dans un budget raisonnable.
 

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET