PRATIQUER L'INFORMALITÉ AUX MARGES DE LA PRÉCARITÉ

NOUVELLES PRATIQUES

3ème après midi du cycle de Conférence EAv&t de la saison 2015-2016 : Habiter les Risques 3/3

#mauvaiseville #squatsd'artiste #paris #Nord #Sud #hebergement #pratiquedel'habitat #informel #vernaculaire #communauté Rom au Val Maubuée #écoles #slum #kénya

 


Pratiquer l'informalité aux marges de la précarité

Aujourd’hui en France, alors que la ville pensée s’exprime dans l’éclosion des éco-quartiers, vivent en parallèle des segments de ville informelle objets de positionnements contrastés : celui d’un laisser-faire  arrangeant, ou plus constructif, celui proposant d’endiguer la précarité.

Trois exemples d’expériences à des échelles différentes, sont venus illustrer la thématique de la première matinée consacrée précisément à « La précarité, à la limite de l’informel ».

Ces derniers échanges du cycle intitulée s’attacheront à révéler en quoi ces quartiers informels, décrits trop souvent comme des lieux de désordre urbain sont aussi des lieux d’entraide et d’inventivité. Fors de ces constats quels emprunts faire à la ville informelle pour penser la ville de demain ? 

Retrouvez ci-contre les interventions du 14 avril 2016, avec  :

 

Propos introductif :

Tours et détours de la mauvaise ville. Paradoxes des informalités et de l'action sur l'informalité en contextes Nord et Sud.

# Franck Dorso, Chercheur associé à l'Institut Français d'Études Anatoliennes, Lad'Urba, École d'urbanisme de Paris

 

Squats d'artistes à Paris, quels apports à la ville formelle ?

# Vincent Prieur, plasticien, professeur d'arts Plastiques Ville de Paris, co-fondateur du collectif Curry Vavart

 

L'hébergement chez un tier, une pratique de l'habitat non ordinaire

# Claire Lévy-Vroelant, sociologue enseignante au département de sociologie et d'anthropologie, Univerité Paris 8 Saint-Denis

 

Les leçons constructives de l'informel et du vernaculaire 

# André Ravéreau, architecte

 

Droit à la ville, réponse à l'habitat précaire de la communauté Rom au Val Maubuée

# Pascale Joffroy, architecte enseignante à l'EAV&T,  # Juliette Hennequin, # Rachel Jozefowicz, # Misia Forlen, diplomées Master Transformation EAV&T

 

Les nouvelles écoles dans les Slum. Le cas de Mathare, Kénya

# Ming Tang, architecte, doctorante en architecture Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR AUSser-AHTTEP,KU Leuven, Consultante de l'ONG Dream Building Service association 


 

 


 

INFORMATIONS

 

Les interventions 14 avril 2016  : Pratiquer l'informalité aux marges de la précarité

 

Tours et détours de la mauvaise ville. Paradoxes des informalités et de l'action sur l'informalité en contextes Nord et Sud".

# Franck Dorso, Chercheur associé à l'Institut Français d'Études Anatoliennes, Lad'Urba, École d'urbanisme de Paris

 

 

 

 

Squats d'artistes à Paris, quels apports à la ville formelle ?

# Vincent Prieur, plasticien, professeur d'arts Plastiques Ville de Paris, co-fondateur du collectif Curry Vavart

 

 

 

 

 L'hébergement chez un tier, une pratique de l'habitat non ordinaire

# Claire Lévy-Vroelant, sociologue enseignante au département de sociologie et d'anthropologie, Université Paris 8 Saint-Denis

 

 

Les leçons constructives de l'informel et du vernaculaire 

# André Ravéreau, architecte

 

 

 

 

Droit à la ville, réponse à l'habitat précaire de la communauté Rom au Val Maubuée

# Pascale Joffroy, architecte enseignante à l'EAV&T,  # Juliette Hennequin, # Rachel Jozefowicz, # Misia Forlen, diplomées Master Transformation EAV&T

 

 

 

Les nouvelles écoles dans les Slum. Le cas de Mathare, Kénya

# Ming Tang, architecte, doctorante en architecture Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR AUSser-AHTTEP,KU Leuven, Consultante de l'ONG Dream Building Service association 

 

 

 

1/3 > les interventions du14 octobre 2015 :  Habiter les risques / Risquer l'habitat - Journée d'échanges Brésil, Chili, France

 

 

 

2/3 > les interventions du 18 février 2016 : Habiter la précarité à la limite de l'informel

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET