MAISONS ANCIENNES : ETAPES DE VOTRE PROJET DE RESTAURATION

RAVALEMENT, COUVERTURE, COULEURS

 

RESTAURATION: ETAPES A RESPECTER

Intervenir sur une construction tout en respectant son caractère, reste une démarche fondamentale. Celle-ci implique la connaissance du bâti existant, de son histoire et de son évolution, la compréhension du site et permet de définir, ainsi, un projet et son mode de mise en œuvre.
 

A TYPOLOGIE DE LA MAISON

Définir le profil de la maison et ses principaux caractères architecturaux : maison de bourg, maison de ville ou maison bourgeoise.

(Consultez Patrimone : Typologies des maisons anciennes)


B DIAGNOSTIC

Avant tout démarrage de travaux, établir un diagnostic comprenant photos ( vues d'ensemble et de détails)  et relevés afin de conserver une trace de l'état initial. Ce diagnostic doit permettre d'évaluer  l’état des éléments composant la maison :
- la façade, nature de l’enduit, texture uniforme ou à “pierre vue”, modénatures et couleurs, 
- la couverture, matériaux et couleurs, souches, lucarnes,
- les éléments annexes, comme marquise, garde corps, gouttières, 
- la clôture. 

 

C  DESCRIPTIF ET MODALITES DE MISE EN OEUVRE DES INTERVENTIONS 

Déterminer la nature de ou des interventions sur ces différents éléments et les modalités de mise en œuvre.


Ravalement de la façade


1 - Préparation du support : décroûtage, débourrage des joints, nettoyage de l’enduit existant. 


2 - Réalisation du revêtement :

  • Un enduit traditionnel spécifique à la maison ancienne ou de style traditionnel ;
  • Une peinture ou un enduit monocouche pour les constructions récentes. 
  • Couleur de la façade :  tapisseries, modénatures généralement plus claires et éventuellement soubassements. 
  • Texture de l’enduit : uniforme, gratté fin ou lissé, parfois “à pierre vue” pour certaines façades ou pignons secondaires, éventuellement petits bâtiments annexes. 
  • Restauration ou reconstitution des modénatures  : corniches, piédroits, encadrement de baie, bandeau d’étage. 

 

3 - Restauration ou mise en place des menuiseries. 

  • couleur et nature des peintures des fenêtres et volets, portes d’entrée, portes de  garages.
  • Les volets seront pleins sans écharpes, à barres horizontales, soit persiennés. 
  • Les garde-corps anciens seront conservés, remis en état, et repeints en foncé. 
  • Les fenêtres et portes-fenêtres seront de proportion nettement verticale, plus hautes que  larges. 
  • Le bois reste conseillé. Matériau noble et vivant, il doit être peint dans un souci d’harmonie de la façade au regard de la maison et de son contexte.


Réfection de la couverture


4 - Restauration ou modification de la couverture. 

  • Nature, dimensions et couleur des tuiles, plus rarement des ardoises, pour la maison bourgeoise par exemple.
  •  La tuile ancienne petit moule -60 à 70 au m2- de terre cuite rouge sombre, de récupération ou neuve, sera choisie en site sensible et maintenue dans la mesure du possible.
  •  La tuile plate -22 à 30 au m2- la tuile mécanique petit moule ou grand moule seront utilisées exceptionnellement ; elles restent une solution économique étudiée au cas par cas.
  • Les saillies à l’égout et en pignon sont à proscrire. 

 

5 - Mise en œuvre des éléments annexes de la toiture traditionnelle. 

  • Souches, restaurées selon la tradition et non supprimées 
  • Faîtage, ruellées, solins,  corniches de rives traités avec soin en mortier traditionnel, 
  • Lucarnes, petits ouvrages de même nature que la toiture en correspondance avec la façade. 
  • Les châssis de toiture type “vélux” seront plus hauts que larges et de dimensions maximales 0,80x1,20m. L’axe de chacun coïncidera avec l’axe d’une baie de la façade ou d’un trumeau entre deux baies. Ils seront encastrés dans le plan des couvertures de tuiles plates ou d’ardoises. 
  • Gouttières de cuivre, de zinc, de couleur neutre, descentes intégrées, etc

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET