LA PLACE DES FEMMES DANS L'ESPACE PUBLIC

MARDI 5 AVRIL 2016 // 9H00 // CONFÉRENCE

Cette journée d’étude propose une mise en perspective de la notion de genre appliquée à l’environnement urbain.

© CAUE 93

Plusieurs études et expériences montrent que la ville demeure un lieu sexué où les déséquilibres entre hommes et femmes restent profonds : une ville « androcentrée », pensée par et pour les hommes. Hommes et femmes se croisent, mais ne partagent pas la même liberté de mouvement. Les femmes sont présentes dans la ville, mais leur pratique relève davantage d’une mobilité circulatoire et non stationnaire comme celles des hommes. Pour se déplacer et s’approprier la ville, les femmes adoptent nombre de tactiques d’adaptation et de contournement (planification a priori des modalités de sortie, usage du téléphone portable, choix vestimentaires…) afin de s’assurer des sorties sans risque. La pratique des espaces de la ville par les femmes se voit contrainte par des « murs invisibles ». Des zones et des temporalités leur seraient interdites.
Par ailleurs, lorsqu’on observe les équipements publics, sportifs ou culturels, que ce soit en terme d’investissement ou d’usage, on constate une prédominance des loisirs virils. Les  stades, terrains de foot ou skateparks, construits à foison pour les garçons, n’ont pas leur équivalent féminin. L’évaluation des dépenses publiques sous l’angle du genre pourrait permettre la création d’équipements ouverts à tous, où les stéréotypes genrés ne seraient pas renforcés.
Face à ce constat d’inégalité d’usage des espaces urbains, quelles peuvent être les réponses apportées afin de contrecarrer cet état de fait ? Comment les pouvoirs publics et autres acteurs de la société civile se saisissent de cette question ?

Journée ouverte par Pascale Labbé, présidente du CAUE 93, conseillère départementale en charge de l’égalité femmes-hommes et de l’Observatoire départemental des violences faites aux femmes.
Intervenants  :
- Claire Hancock, maître de conférences en géographie à l'Université Paris XII, professeure à l'Université Paris-Est Créteil
- Elise Vinet, maîtresse de conférences en psychologie sociale, Université Lyon 2,
- Sylvie Scherer, directrice de la Mission prévention et sécurité, Institut d'aménagement et d'urbanisme
- Chris Blache, socio-ethnographe, co-fondatrice et coordinatrice de l’association « Genre et Ville »
- Yéléna  Perret, chargée de mission Droits des femmes, Aubervilliers
- «Place aux femmes », Collectif d’Aubervilliers, pour la mixité dans l’espace public et les cafés d’Aubervilliers
- Sofia Manseri, élue « Féminisme, lutte contre les discriminations, éducation à l’égalité » , Gennevilliers
- Corinne Luxembourg, chercheure en géographie, Université d'Artois, co-porteuse du projet « La ville côté femmes » de l’association « Les urbaines » à Gennevilliers.

 

 

 

 

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER

MANIFESTATIONS À VENIR

SUR LE MÊME SUJET