Journées d’information | Aménager en zone inondable

jeudi 26 juin 2014 de 09h00 à 13h00

Matinée organisée conjointement par la DRIEA / UT 92 et le CAUE 92.

« … Le risque d’inondation est le principal risque naturel auquel est exposé le territoire francilien — 46 300 ha sont potentiellement exposés, dont 10 200 ha d’espaces construits : habitat, équipements, activités, qui sont les espaces les plus vulnérables à une montée des eaux, sur lesquels pèse la plus grande partie des dommages…
… Les départements du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine sont particulièrement concernés, avec plusieurs centaines de milliers d’habitants et d’emplois directement exposés, mais aussides milliers d’entreprises… … L’augmentation du niveau de vie, le développement de l’urbanisation, des infrastructures et des réseaux à forte valeur ajoutée (télécommunications, électronique …) ont également accru dans des proportions notables la valeur globale des biens et la fragilité des activités exposées.
… la reconstruction de la ville sur la ville constitue l’une des réponses à la volonté de maîtriser l’étalement urbain, mais 2 600 ha de zones déjà urbanisées ont muté (activité>habitat et espaces ouverts urbains>activités), entre 1982 et 2008, essentiellement dans le cœur de l’agglomération, augmentant aussi valeur et fragilité … » (IAU – Note rapide – N° 516 – Zones inondables : des enjeux toujours plus importants en Île-de-France)

Les PPRI, plans de prévention des risques d’inondation, fixent des règles destinées à limiter les dommages aux biens et aux activités. Cependant, une application non raisonnée pourrait rapidement conduire à de nouvelles erreurs d’urbanisme. Par exemple déplacer d’un niveau les étages vulnérables serait une solution facile et « évidente », dont l’effet induit immédiat serait de reconstituer un urbanisme de dalle et des rues «  corridors » aveugles et désertes, faute d’attractivité des façades et des activités habituelles à rez-de-chaussée (commerces, équipements, activités). Cette matinée présentera essentiellement non un tableau des risques d’inondation, censé aujourd’hui être connus, pas plus que l’outil PPRI, accessible aussi en ses règles essentielles depuis quelques années, mais plutôt trois opérations d’aménagement montrant de quelle façon maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’oeuvre se sont employées à maîtriser le risque en développant de nouvelles façons d’aménager la ville, dans l’objectif de plus d’urbanité, qui reste toujours l’objectif premier de tout élu ou technicien responsable

De 9:00 à 13:00

Informations et réservation :
CAUE92, 01 71 04 52 49.
Participation libre sur réservation

télécharger les documents disponibles

CAUE 92
envoyer l'article par mail